Cette série d’images a été initiée à l’automne 2020 à l’occasion d’une résidence proposée par l’université d’Amiens. Initialement prévue en mars, elle fut écourtée puis déplacée, avant d’être une nouvelle fois achevée avec l’arrivée d’un confinement. Mon projet portait initialement sur une interrogation: où se trouvent les espaces d’intimité, les territoires à soi dans un lieu comme la faculté où il peut être difficile de trouver sa place ?

Tout en observant les différents territoires qui composent le monde étudiant cette question s’est transformée, immanquablement marquée par le sceau d’un contexte sanitaire omniprésent au sein de l’université. La série produite est ainsi marquée par une ambivalence : capter un temps, celui d’une vie étudiante, légère par à-coup et se vivant au regard d’un futur incertain.


Vernissage le 15 novembre dans le cadre des Photaumnales à Amiens





























Mark